histoires courtes.2020//2021.

Chapitre.01.// une journée à ne rien faire.

Chapitre.02.// la bibliothèque 

Chapitre.03.// le poisson d'avril du confinement.

Chapitre.04.// la Guerre totale.

Chapitre.05.//j'ai reçu un message.

Chapitre.06.// Noel 2021.............

Une Journée à ne rien faire..............en confinement........

Journal d'un randonneur en confinement!

Mardi 30/03/2020.00h51 heure GMT.

                    Ce jour mardi j'ai décidé.........de ne..........rien faire. Enfin, presque rien!c'est pas rien.Ha si! très tôt, j'ai viré ce putain de virus dans la cuvette des WC de notre maison, c'était pas rien,le salopard ne voulait rien savoir.Il aura fallu allez le chercher avec la petite balaillette à nettoyer la cuvette! J'ai rien dit à ma femme, bien sur ! qu'elle serait capable de ne plus s'asseoir du mois d'avril sur le plastique de mauvaise qualité quelle me demande de remplacer depuis six années. Il a fini par se noyer dans le trou prévu pour cela. Bon! je vais commencer par quoi ce matin, faire rien c'est pas évident, je vais commencer par les godillots bien dégueu de la grande rando d'hier, non la petite bien sur. Je commence par les lacets, il faut les démonter, le poids de la chaussure c'est pas rien, pas moins de 1kg sur la balance!!Bon sang ! des lacets carrés les pires!! ,ils coulissent très mal ces fichues ficelles . La marque Quechia (à chier).Trois minutes chrono chacun à les défaire,pourquoi?pour rien. Maintenant au tour de mes chaussures spéciales rando, beaucoup de crottes dessous, les moutons à Valérie d' hier! yen avait partout sur les trottoirs sur le bitume et sur le sentier.

                  Ha! la graisse !un peu, pas trop, cela va me salir mes mains, comme j'ai décidé de ne rien faire, même pas de me laver les menottes!!!!!De toute façon nous avons fait toutes marchands de Luchon pas de solutions pour alcolos, de toute la semaine, c'est la réponse de tous les vendeurs!! du bruit dans la maison! L'aspirateur de mon épouse, je cours très vite fermer la porte de mon bureau, encore un rien!!Vous voyez c'est pas rien de ne rien faire!!

Que fait tu mon chéri?.....

rien, comme d'habitude

tu ne fait rien!! me répondras  t'elle!!

                    Il est déjà 10 heure la journée est très bien commencée, je vais finir par arriver vers 13h.dans la cuisine quémander mon repas. Enfin les chaussures sont terminées: au tour des batons,rien à signaler! RAS dirais jean Michel! Un petit réglage de si de la, enfin toujours rien. Ha si peut être le vissage est trop souple, à vérifier cet été.10h.25.c'est quoi ce bruit ,une tondeuse? Une tronconneuse?non c'est une bétonneuse. Le voisin maçon en chômage partiel qui bricole, le pauvre pas de salaire à la fin du mois, comment vas t'il faire? C'est peut être rien pour moi ,mais pour lui? Bref je mets mes écouteur de chez Dartiflette  et j'entends plus rien!

                   De toute façon il n'est pas pauvre, il fait ses courses tout les jours! Presque rien dans son sac, j'ai vérifié avec ma longue vue Camarade. Moi le randonneur je ne coute rien à la société, mutuelle CSG sont à ma charge, c'est pas rien !!!!! Il est treize heure ,je décolle de mon bureau, je vous avais pas dit toutes mes affaires de rando sont dans mon bureau, bien à l'abri des regards des voisins. Zut! Pas de jean pierre Pernaudricard  ,toujours alités ,le vieux con.Je zappe sur la deux, pas grand chose, des sempiternelles histoires de virus. Ca devient un vrai championnat des nations ,ce truc, à qui aura le plus de morts.

          L'Italie ,comme au foot , se trouve en tète, triste quand même, c'est terrible  ce virus!!Le trouffion de Trumpette  est en guerre aussi, bon nous verrons tout cela chez Pujadas ce soir. Du poisson toujours du poisson sur la table, ma femme aime bien la Bretagne, normal, elle est Bretonne.

C'est pas rien mon chérie de faire les menus en confinement dans la cuisine

          Me rétorqu'elle. Je dévore avec ma fourchette ces lentilles ,je fini par une pomme, et, hop je dégage, direction canapé!! la sieste bien sur .

ne fait pas trop de bruit, stp, ma chérie! Baisse un peu la télé, merci!

                    Comme vous le constater je ne fais rien du tout!!!!!!! même pas la vaisselle, trop humide ,je veille à mes articulations pour tenir mes bâtons. Pas con le vieux !!Je dors déjà quand elle me rejoint, les mots fléchés à la main, son stylo me dérange c'est dire!! 15h.05.je retourne à mes taches, le sac maintenant, bof un petit rien, ha si je n'ai pas vidé les poches l'autre jour en descendant du Cècirè, tiens un billet de 50 euros, je suis verni ce jour, c'est pas rien 50 euros, je dis rien, je le met de coté dans mon tiroir secret. En prévision de futures dépenses électroniques.

                  De toute façon elle n'en a pas besoin! ! cette épouse! elle n'a besoin de rien, moi je randonne et ça coute de l'argent !!Le sac est un peu sale il faudra que je lui demande de le nettoyer, quand elle n'aura rien à faire.16h.50.je décroche de mon job, un dernier tour du terrain pour vérifier les plantations de fleurs, et redirection canapé. Je zappe bien sur, suis fatigué quand même à ne rien faire!!Jusqu'à 19h.40 je subis les foudres de ce fameux corona, je m'enfile une affligen à la place, c'est mieux pour la nation en guerre!! Mon seul travail c'est mettre la table le midi et le soir ,et, la débarrasse de ces dits couverts après. Sortie du toutou à 20h.55 sans l'autorisation de Castaner.

             Dans la nuit tous les chats sont gris!! Je rentre quand tout et fini, et je choisi le programme! C'est pas rien!!choisir entre 250 chaines,moi!c'est le foot!!pas le bol c'est fini le foot, PSG/OM et la clique sont aussi au chômage .Mon épouse regarde sa tablette moi le grand écran! Bref comme je suis fatigué à ne rien faire je vais me coucher!!!!demain sera une rude journée: rangement de ma bibliothèque!! Jean Decier.

Rangement de la Bibliothèque...

Le.17./11/2021. Dans la série Découvertes. Le rangement de la bibliothèque.

                        C'est le jour du rangement de ma bibliothèque. A quoi ressemblerait  une biblio moderne remplie de livres à se cultiver en permanance  ?.Je vais vous répondre à ma façon, la plus simpliste possible  . Souvent et même très souvent ,elle coïncide à un foutoir de livres ,et ,finalement  c'est quoi un livre ?.

-Si je posais la question au cheminot il me dirait , en poussant le wagon de voyageurs  :la vie du rail !.Simpliste réponse , mais juste !.

-Au chasseur : le canon pointé sur moi !! j’aurais sa réponse toute faite ::le chasseur français !.Je suis d’accord , car je n’ai pas envie de me prendre une chevrotine dans mon postérieur .

-A l'agent de l'O.N.F. la vie des chimpanzés en Nouvelle Zemble .Celui -ci à lu Jules Verne , c’est indéniable ,c’est un bon lecteur d’histoires futures écolo.

-Pour la postière! toujours à l’affut de bonnes affaires de cancans morbides , elle me répondrait certainement , la bouche grande ouverte avec vue sur ses alignements de Carnac ………..l'annuaire des PTT (petite travailleur tranquille) !! .C’est juste aussi, mais ! je ne m’y aventurerais pas ………..la nuit pour un quelconque détartrage futuriste !..

-Un VIP me dirait :Voici ..Gala ..Paris Match relatant les aventures de la Princesse Diana ,sous le pont de ses derniers soupirs . Encore un qui ne suit pas les actus…ou ! Pas les bonnes à dire ? ………

-L'illettré de service me dirait ! au bout de vingt bonnes minutes d'attente à chercher dans les tréfonds de son allume-cigare : des lettres de Maupassant  , mais ! ce dernier refermerait tout de suite le livre, se désespérant d'y découvrir la moindre allusion à Pépin le trop Bref moment de lecture ,qu’il en sera bien incapable de me donner un titre éventuel .Tant pis pour lui !.

-Ma gardienne d’immeuble avec son profil des plus subtil de se savoir indispensable . Vous avez pensez à mes étrennes ? ..Il est évident qu’elle n’avait jamais ouvert un bouquin, à part le registre des doléances . A part son  calendrier des postes qui !! referme pas mal de belles choses ,comme l’annuaire des marées , qui ! pour elle sert à nous renseigner si la mer est haute ou basse à Saint -Lunaire .Je filerais mon chemin.

               Assis confortablment  dans le métro ligne treize ! je pensais  à cet illettré très injustement d’ailleurs ! que les lettres soient en désordre sur ces pages collées entre elles, qu'il fallait  les rassembler? Pour en faire la cale miraculeuse qui lui manque pour rehausser son lit . Et bien non !je vous rassure ,un livre ! est un amalgame complet de lettres,servant à s'instruire en  formant des phrases potables ,voilà ! c'est simple comme de dire bonjour à tous ces soi-disant amis sur Facebook qui balancent des spots de photos flous à longueurs de temps, simple miracle de technologie ? non ! pas du tout ,uniquement une façon de se faire valoir au sein de cette communauté malade de ne pas avoir les moyens de partir au bout du monde , un livre à la main comme unique guide  .Enfin pour moi ! Par pour tout le monde . Maintenant ,je vais vous parlez de ma propre biblio.

                       Les dimensions (cotes pour les puristes) de cet assemblage composé  d'un  contreplaqué de 12,5 mm d’épaisseur , finition hêtre naturel à vernir , soit  15 ml de haut sur 4 ml de large sur 40 centimètres de profondeur ,fond compris .Vissés en 3.5x25 et cloués de pointes tètes-homme de vingt sept, ça tient ! enfin ! jusqu’à présent,  miraculeusement, l'ensemble est toujours debout . Soyez rassurés , nous avons contacté une bonne assurance tous risques en cas de débandade du monument , je suis Breton mais ! pas con ! à me prendre trois tonnes de papier  recyclé sur le crâne ,pour finir sur une chaise roulante en face de la pointe du Raz, tout prêt de la baie des Trépassés qui porte bien son nom donné par des naufrageurs embivalents  .Non ! contrairement à ce que vous pourriez penser , je n'habite pas un château dans le Saumurois ou au pire dans le Loir Et Cher , mes modestes moyens ne m'y permettent pas , ni la tour Montparnasse ,ni un hôtel particulier dans le seizième , seulement une simplette maisonnette de campagne dans le Perche ,région que j’affectionne pour ses lacs remplis de carpes et de brochets , poissons blancs par excellence remplis d'arètes .Cette structure encore assujettie à l’exorbitante taxe d’habitation pour riches possédants , est un assemblage ordinaire de pièces à vivre , bien tranquille chez soi à jouer au chat et à la souris dans le grenier devenu un véritable terrain de jeux . Modifiée par mes soins lors de savantes découpes du toit devenu pendant trois bonnes années, recouvert d'une simple bâche de couvreur ,cette habitation ,au début précaire , sera mon fil rouge d’une occupation à faire et ! défaire la majorité de mon temps tous ces murs que je trouve bien encombrants de ne jamais être à l’aise dans mes baskets. Chemin faisant , ma concubine, lassée de toutes ces hasardeuses transformations finira, un beau jour , sans me le dire et m’avertir en recommandé , par aller dormir à l’hôtel des dos tournés pendant tous ces travaux qui durent depuis……….. plus de trente années,de fait! je ne la verrais pas vieillir auprès de ce chien galleux venu lui conter fleurette un jour de démolition  .

                     De guerre lasse, afin de la récupérer avant quelle ne choisisse de vivre en enfer avec ce catafalque embulant , je finirais par lui construire un gentil cabanon de jardin de trois cent mètres carrés ,avec piscine à vagues et jacousie à quarante degrés .Réconciliés , nous ferons la fête très souvent ,au clair de la  lune, perchés au sommet de la tour de trente mètres qui ! si je n’en prenais pas garde ,allait devenir suite à des mal façons , la copie conforme de celle de Pise que j’avais visité la peur au ventre un soir de réveillon . Equipé du bon matériel professionnel de chez Point Force Majeur pour amateurs dégourdis, ce n’est pas moi qui le dit mais !! la réclame qu’ils font depuis trente bonnes  années dans le petit rapporteur d’idées géniales . J’ai transformé mon bureau et la pièce au-dessus , celle qui servait à loger nos amis de passage qui ! iront crécher dans le gite à Jean installé à côté, à leurs frais ! bien évidemment ! . Après une longue étude sur mes plans personnels ,sorte d’étude approfondie de ces fondations posées sur de la paille d’émeri, j’allais rentrer dans une extraordinaire péripétie maçonnique .Contactant mon banquier préféré, celui qui me prête à trente pour cent, j’empruntais la modique somme de deux cent cinquante euros, remboursable sur quinze ans , le reste ! soit quatre cent quarante mille euros et des poussières , seront débloqués de ce compte secret en Suisse que j’avais prudemment caché au fisc ,qui devenant très malfaisant sur ce sujet délicat ,m’avait obligé à placer en douce tous les pourboires que je touchais en tant que chômeur en fins de droits.

                         J'ai commencé par découper à la scie cloche achetée chez Merle , ce plafond , ce qui ne me pris que douze minutes chrono, tout m’est tombé sur la tête dès les premières estafilades de ce placo devenu poussière. N’ayant ! de tout façon , pas la force de porter les plaques de 15mm , la poussières se ramasserait à la pelle par ma chérie qui se donnera un mal de chien à nettoyer pendant des heures ce miracle de nouveautés qui allait nous ouvrir une grandeur incroyable de volumes à découvrir un ciel sans nuages entre nous. Le futur résultat serait ! en fait , de faire apparaitre les parchemins et bouquins dans la pièce à l'étage supérieur , et ainsi de suite jusqu'au grenier ou! surprise nous logions sans le savoir un raton laveur en train de se faire sa toilette avec ses quatorze petits .Nous leurs laisserons la vie sauve , la vie des animaux comptait avant tout autre chose ,quitte à les inviter dans le salon auprès du feu de cheminée qui menaçait ruine .Nous adorions ,étant à plus de quarante kilomètre du patelin , avoir de la compagnie ,tout simplement .Inopportunément , ils dévoreront pas mal de revues et de tracs datant de Vichy , en toute simplicité .Devenant trop obèses , ils ne pourront plus sortir de ce grenier à livres, il faudra les euthanasier les uns après les autres , les mettre dans le congélo et de les offrir à Emmaüs ou les petits frères des pauvres qui ne mangeaient pas à leur faim depuis que les prix devenus terriblement exorbitants , ne pourrait plus nourrir la planète d’incultes en lectures approfondies . Pas besoin d'escabeau ou échelle sans fin ,comme dans les films, uniquement un escabeau trois marches à chaque étage , c'est moins casse-pipe pour un type comme -moi qui s’enfilait trois Ricard et quatre Whisky dès dix heures du matin. Pour finir éméché le restant de la journée à tourner les pages à l’envers pour lire cette nouvelle donne qui s’appelle l’écriture inclusive. En plus ! l'avantage du grenier à souris, elles avaient de quoi se délecter de pages impropres à ma lecture ordinaire et ! en attendant de servir de cobayes de laboratoires , elles pourraient se renseigner sur leur futur en cage .

               Pour l’organisation définitive, j’avais bien bossé , finissait par conclure , sans avoir l’avis de ma tendre et aimée , d'une solution magique de simplicité, je m’explique .Deux fois par an je descendrais les ouvrages , ceux du haut vers le bas ,et ,monter ceux du bas vers le haut ! Voilà pour l'organisation générale qui demandait ! néanmoins ,un minimum d'organisation d’une cervelle en recomposition et d'un certain savoir faire et défaire . Les livres sont recouverts de papier graff, de couleur neutre, les titres sont bien sûr, non visibles, c'est la surprise à chaque fois quand je vais pour ouvrir un recueil  .Je ne sais jamais à l'avance ce que je vais lire, pour ma tranquillité d’esprit c'est mieux d’avoir la surprise . Pour mon épouse j'ai numéroté les bandes dessinés quand même ! , je ne suis pas vache avec elle !J'utilise du gel hydro alcolo à chaque manipulation afin de détruire tous les virus et microbes possibles . Des lunettes spéciales de chantier, indice deux , pour bien visionner chaque mot , ces dernières me servent également dans mon garage, à ébarber la ferraille. Ya pas de petites économies .Un jour peut être! je vous parlerais de mon atelier hors normes . Ha! J’ai une demande express et certainement urgente !! mon amie cherche un livre! Laissez-moi un instant svp !!

 

-Oui !! mon chéri ! je cherche Astérix et Cléopâtre dans la Princesse de Glaives ..

-,attend un instant !! .

                    Je réfléchirais un moment, elle déraillait certainement ou était-‘elle en train de me sonder sur ma légitimée à gérer cet instrument de visionnage ? le temps d'ouvrir l'ordinateur et de chercher sur Word, résultat !!

-Quatrième étagère dans la deuxième pièce au-dessus, ensuite tu vas vers la droite, vers Lucky -Luke ,tu passes devant la collection des Blake Et Mortimer, et tu y est presque , reste à dégager le raton qui dort entre deux volumes . Pour la Princesse de Glaives tu repasseras en fin de soirée le temps que je dégaine du fourreaux mon stylet de recherche.

-Mais mon chéri ! je te faisais marcher !! il fallait le prendre au second degré ? Merci quand-même pour Cléo……….

-C’est bon !! un couple c’est fait pour marcher !!

-je suis entièrement d'accord !! merci encore!! 

                     Par pure précaution, en soi maladive, j’'ai néanmoins installé une puce GPS sur chaque bouquin et article ,c'est mon incroyable et miraculeuse astuce pour un éventuel aveugle , on ne sait jamais ce que l’avenir nous donneras comme chance ou malchance .Ou le pire problème qui pourrait nous arriver !! un vol dans la maison par des lecteurs jaloux de ma collection de recettes à bricolages , me ferait perdre un temps précieux à rechercher sur le bon coin que ces salauds auraient la fâcheuse impudence de se faire de l’argent avec mes collections . Tiens , j’ai encore du Bazin ?périmé je devrais faire un don aux resto du plâtre .Pas trop de poussière, manifestement agressives , quelques toiles d'araignées s'accrochent de tablettes en tablettes ,pas mal de mouches sont captives ,attendent l’araignée du soir qui ne manquera pas de faire son banquet habituel ,en équilibre sur sa toile .Ces indicatrices d’une saleté envahissante ne survivront pas à la lente agonie programmée, c’est une chance pour moi, pas besoin d’en faire trop souvent le ménage à trois . Ces dernières datent certainement de la grande invasion de l'année 2015 .

-Ne prends pas la mouche ma chérie mais je pense que le nettoyage n’est pas bien fait !!!!

                       Si ces mots s’affichent dans ma tête , je me garderais bien de les lui balancer trop fort  à sa figure !! mais à chaque fois , ça fait mouche ce genre de réflexion, ni une ni deux , la voilà arrivée avec le nécessaire au dépoussiérage. Je file dare dare dans mon bureau annexe, mon garage .Plein de mouches également....ce n’est pas vrai!!une souris ou plutôt un rat a fait son apparition , je fini , de peur , par battre en retraite devant l'invasion terrible de ces perturbateurs de mon quotidien.

A suivre…… Dans cette maison à vivre ! un cauchemard quotidien !!

Jean Decier....

C'était le poisson d'avril en confinement..

premier avrilJournal d'un randonneur en confinement.

mercredi 1.avril 2020 4h.31.heure GMT.

                   Comme vous le savez ,chers lecteurs, nous sommes ce jour le premier avril. Pas de chance ! aucun poisson sur les étals des poissonniers.Les pécheurs de France et de Navarre étant à l'arrêt forcé, le poisson a disparu complétement de nos étals. Les bretons surtout! ont vus leurs barques ammarées aux quais, inopérantes faute de clients. Donc pas moyen d'accrocher le dit poisson au dos de votre ami préféré au bureau, c'est quand même dommage! Même la supérette du coin ne propose plus ce vertébré aquatique. Les piscicultures étant également à l'arrêt cela ne sera pas possible de ce coté la.

                     Il m'est arrivé un truc ,et, ce n'est pas une blague, de rencontrer un poisson, en dehors de la rivière. Eh oui c'est possible! un jour de juin 2014,en revenant de randonnée avec les copains de Montréjeau, complètement fourbu des ces ascensions démesurées dans la montagne des Comminges, je rentrais à la maison. Je posais mon sac, pliais mes batons,époussetais mes godillots. Je m'attardais quelques minutes avec une bonne bière de marque Affligen, surtout,m'étirais,soulageais mes pieds. Je pensais prendre une douche salvatrice dans la salle de bain à l'italienne, bref le décors idéal après un effort. Une idée me vient de prendre un bain, pas dans la rivière la Pique d'à coté, un vrai bain dans la baignoire.

               Une vraie baignoire, large profonde, pas de quoi nager la brasse bien sur!. Je fini les reste du gateau mijoté par ma chérie,sifflote le fond de la bouteille, me donne un cout de peigne, normal après une randonnée , les cheveux sont vraiment en bataille.je vais mettre quand même mon maillot ,les produits détergeant de la supérette étant très agressifs, je préfère protéger les instruments!. Je me plonge dans cette eau presque bleue, le produit que j'ai cherché très longtemps l'autre jour.Au bout de cinq minutes! de bienfait  immense, j'ai l'impression que quelque chose se passe sous l'eau!

         Quelque chose de bizarre, comme un frétillement, presque des ronds dans l'eau, comme! quand vous êtes à la pèche attendant le frétillant gardon qui finira dans votre assiètte . J'en sais quelque chose ,mon père et moi attendions les carnassiers au bord de la Vilaine pendant des heures, nos yeux c'était habitués aux divers mouvement de l'eau. Mais la!! je ne suis pas au bord de l'eau! mais dedans!!!!!!! J'écarquille les yeux entre deux remoux!c'est pas vrai!!!!!!!!!un POISSON. Un vrai, petit, mais un poisson quand même!!!!!Que fait t'il là? Un Piranha!!!!!!! avec des crocs démesurés plus gros que son corps!!!!!je manque de m'évanouir, ce n'est pourtant pas le moment!

                Une chance j'ai gardé mon maillot, il ne pourra pas trifouiller dans les herbes, c'est déjà çà. Je relie mon dictionnaire mentalement: poisson carnassier très vorace des eaux douces d' Amazonie!!Suis presque mort,,,,de trouille?personne dans la maison elle est sorti promener Domino.Suis seul face à ce géant aux dents pointues.Ma main emmitouflée du gant je lui jette à sa sale gueule des brassées d'eau chaude, rien à faire il approche de plus en plus de mon corps fatigué.Ouf! elle vient de rentrer .

Tu me croiras pas ,un poisson dans la baignoire!!

      Passe moi le pic à glace, pas le harpon du grand père, seulement le pic à glace.

           Me voila comme les baleiniers à bord de leurs canots, en train de chasser ce carnassier. Pas facile à attraper, je pense un moment mettre une canne à pèche au bord de la baignoire, également héler la voisine avec son chat noir , j'ai peur, il me regarde ces yeux dans les miens, tout près, je commence à le voir finalement sympa ce poisson, mais ! ces dents!! impressionnants !!!!!j'essaye de passer mes gambettes par dessus le bord, rien à faire il surveille tout mes mouvements ,faits et gestes .

Donne lui donc , le reste de rôti d'hier ,peut être!!que!!cela suffira!!

                    Des  gros morceaux comme çà il s'étouffera ce connard!!ça marche, enfin le voila appaté,quel con,c'était trop facile, en fait il avait faim! J'arrive à sortir ,je provoque un énorme vague dans la baignoire,  il est resté dedans emprisonné, qu'allons nous faire de lui?, euréka l'aquarium remisé au grenier je vais le remettre à flot. Vite l'épuisette de plage,et!hop c'est fait dedans!!.Nous l'avons appelé tonton,il est adorable notre petit poisson nous l'avons toujours,, on n'a jamais su commet il était arrivé dans la baignoire.!!!!!!!Jean Decier!!!!!! 

La Guerre Totale contre le corona/covid 19.

Journal d'un randonneur en confinement!

La Guerre Totale!!

             Nous en étions au mille quatre cent quarante cinquième jour de confinement total. L'humanité décimée au quatre cinquième ne respirait pratiquement plus, les poumons des êtres humains envahis de monstrueuses glaires s'étouffaient. Nos maisons ,nos appartements ressemblaient à d' énormes cloaques. Des pissenlits avec leurs racines furent notre quotidien, dimanche compris. Plus rien à manger, dans cet univers assiégé!!Nos magnifiques chercheurs avait trouvé la cause de nos malheurs. Des Léo trouve tout, auraient peut être acquis la bonne idée de mélanger le pipi des chauve souris avec du caca du pangolin. Ce fut un coronavirus qu'ils inventèrent, un virus nommé COVId 19,né bien sur en 2019!!..

        .Ce dernier s'attaqua tout d'abord aux vieux de plus de 75 ans, ensuite il s'attaqua aux Baby boomer, les mai 68 si vous voulez, la génération dorée!!la génération honnie par sec cadets!! Ensuite les quadra, puis les trentenaires,et,enfin les jeunots hyper branchés du matin au soir. Une cinquième colonne s'était formée sur notre arrière garde, nous harcelant nuit et jour, mis notre planète à nue. Fallait t'il dé confiner,confiner plus, confiturier le virus, ensemencer le virus dans notre corps,en faire des animaux de compagnie, qui sait?,piquouser les malades, remettre sur pied les grabataires,nul ne connaissait la solution.De toute façon nous avions plus de chercheurs. Une petite minorité nommée la révolution corona, nommée Age tendre et tète de silex ,Age moyen neuf ans fit surface dans les décombres de nos vies. Armée de masques et de tuba Décathlon pour la plongée, ils se battirent pied à pied ,sans oxygène Anglais. Au deux cent Ixième jour Le virus changea de volume.

        Il devint énorme, forme circulaire compris les antennes ,avoisinèrent les 50 cm de diamètre. Des filets géants furent construits pour les kidnapper, des attrapes nigauds également, des chausses trappes aussi,des fils à linge avec épingles, mais rien n'y fait ils s'infiltraient partout! Des cannes à pèches pour la truite aussi ,et, que ne fut inventé autant de conneries.Une nuit de pleine lune, mon épouse et moi même entendirent du bruit, une sorte de frottement circulaire! Nous nous fumes levés d'un bon ,ayant le sommeil très léger! Par le trou de la serrure de la porte de notre chambre, ils était la ,,à nous observer calmement mais sûrement.

           Vite fait bien fait nous étions debout, coincés!!nous étions enfermés dans notre chambre!!Il fallait sortir par la porte fenêtre ,nous avions installée une serrure vingt points et des volets hyper renforcés? Que nenni!!il fallut démonter en urgence cette protection. Sur le balcon une corde d'alpinistes nous tendait ses fils de nylon, rapidement  j'enjambais le parapet et descendais. Vous me direz ce n'est pas les femmes et les enfants d'abord ??Ne vous inquiétez pas, j'avais installé un matelas en bas en cas ou, elle put sauter gaiement par dessus bord. Nous appelâmes le 17,il fallait nous débarrasser de ces intrus malfaisants, arrivèrent une horde de contre corona les biens nommés, armés d'arcs et de flèches ils s'avancèrent dans notre demeure dévastée.

              Ce fut une hécatombe de notre coté, mais aussi des virus. J’usqu’au petit matin nous les harcelâmes avec nos vaccins de chez Pasteur. Après une nuit d'épouvante nous gagnâmes la partie, nous bûmes une coupe de champagne avait les survivants du 17.Comme vous voyez c'est notre quotidien, nous n'allons plus au travail depuis très longtemps, plus de monnaie sonnante et trébuchante,,rien ,plus rien du tout, que notre courage à faire valoir. Un capitaine au long cours s'appelant Trump la mort fit illusion quelque temps, mais emporté par sa cupidité rejoignit le royaume des morts. Il ne fut pas regretté du tout,l'Amérique paya un lourd tribu au virus, ils ne s'en remettèrent jamais. Nous finirent par manger les virus morts, c'était bon sans plus un gout, amer,plein de revanche de notre part, mais il fallait manger!!!me direz vous??Ca y est le jour avec le soleil bienfaiteur va se lever, encore une journée à gagner!! je vous dirais que le bonheur est préférable à la fortune!!c'est notre quotidien!!!!!!!!!!!!Jean Decier..

J'ai reçu un message......

 Journal d'un randonneur en confinement

J'ai reçu un message!!!!!!!!! Lundi 30/03/2020.

                 Ce matin levé au aurores,hum,c'est à dire huit heure, pas une heure pour un randonneur. J'ai décidé comme tous les jours, de faire une marche forcée de 1h.environ.Je rempli comme d'habitude l'attestation, raz le bol de signer ce fichu papier!!Ma petite chérie,1.ml 78, quand même, sans les talons, me surveille. Hé tu as signé Castaner au lieu de ton nom!!!!!!!!!!!!!Dans ma tète en fait j'échafaude de le remplacer.et je mettrais la durée permise , dix heures de sortie, j'en rêve. Il a neigé pas mal cette nuit, je vais à sa rencontre, de toute façon, ce sera un monument de liberté pour moi tout seul. Une amie chère me conseille de mettre les raquettes, non!!! faut pas exciter les voisins, calfeutrés chez eux, auprès d'un feu. Je démarre en trombe, les bâtons furètent dans cette poudreuse d'un blanc immaculé.la neige est plus blanche sans pollution, me dis-je! Et les chaussures comme je les adorent!!mes compagnons de rando disponibles par tous les temps. J'ai pris la paire légère quand même, pas la grosse pour les aventures extrêmes. Pas de guêtres ni sac ,les poulets pourraient flairé une arnaque au temps passé. Je remonte ma rue le long du ruisseau, vire légèrement à gauche et me retrouve presque en haut du village. Je regarde mon GPS déjà 850 ml de marche!!c'est pas vrai!!il faut faire demi tour!!quelques photos de la sente enneigée. Les moutons à Valérie sont passés par la. Je reprends la petite route ,j'accuse le coup, suis monté trop vite, je fais signe au voisin de Marseille, et je file direction le cimetière. Pas de nouveaux pensionnaires, mais pas le temps de compter les tombes, Ya le compte!!!!!!!! Je contourne ce site funeste, et je grimpe sur ce qui est le sommet du village, c'est magnifique, en fait faut bien se contenter de peu. Un regard à la montre hyper connectée, suis déjà à 42mn chrono, pas le temps de fureter, j'échafaude le moyen de descendre au mieux,! Et dans ce silence une voix me parle! Que fait tu là? Comment? Qui c'est? Je suis la nature ,Jean-Yves. Mes rares cheveux déjà longs se dressent. N'ai pas peur je vous protège, vous les humains, malgré tout. Ne vous inquiétez pas tout va rentrer dans l'ordre, Mes neurones tournent à plein régime, mes yeux s'écarquillent ,rien!!!!!!!!pas âmes qui vive!!! Que la bise du nord avec les cristaux de neige virevoltants.Ma tète ne fonctionne plus très bien;, il faut débarquer rapidement de ce temps irréel. Je me pince, ça marche pourtant!!de toute façon cela devait arriver, me susurre la voix, Mais qui es-tu?je suis votre conscience, votre rédemption, votre salut!!Mais c'est pas vrai j'hallucine !!vite mon GPS, ouf!! suis dans les temps. Le temps s'est comme arrêté, de l'humidité me recouvre sur mon visage, zut je fais de la température? Il faut redescendre par le chemin aussi vite que possible,A demain me dit la voix! Elle insiste !! En fait ce n'est pas de la température que je fais, ce sont des larmes de tristesse, triste, de ne pas rester sur place pour profiter de cette nature étincelante sous la neige. Je sors mon mouchoir efface ces larmes chaleureuses, et, je prend un dernier cliché salvateur pour moi. Retour à la civilisation, je croise Bernard, s'il savait ce que j'ai vécu? J'ai pas le temps, suis à 56mn ;reste 4 mn pour faire les 250ml restants. Le temps c'était arrêté la haut, j'y retourne demain!....         ...Jean Decier

Noel 2021............20.12.2021..........

Léger rappel.

Le cadeau de la postière.

la baffle du pompier .

Conclusions …

Epilogue.

Le 20/12/2021.

                     Léger rappel…quatre jours avant la Naissance .de qui vous savez !!. Quinze années auront passés, quelques cheveux blanc ,gris ! clairsemés comme du poivre et du sel, sur mon crane qui serait ? après ce déluge de malheurs , devenu un miroir aux alouettes pour branché.é.s. de vessies et de lanternes devenues de simplistes lampes à pétrole de chez Hann , la faute à qui vous savez : et ! ce n’est pas le Cadeau d’une ancienne majorité en déconfiture !!(sic) qui ! me contrediras .Ne m’en veuillez pas pour cet article nauséabond, impropre comme de l’eau de roche qui sort du tout à l’égout de cette bonne ville de Marseille devenue une décharge en plein air saluée par des syndicats totalement irresponsables ……………..leur fameux savon ne suffira pas !! à moins !! de les mettre définitivement dans la bulle à ne rien faire.

                        Mes décousus articles ,déroulés dans le prochain paragraphe , deviendront la hantise de beaucoup de mes compatriotes, le moment venu de passer à la caisse d’une salutaire implication à ne pas faire de mal à son prochain, uniquement à le soulager dans ses achats de noël ou de se faire les cent grammes de ce foie gras désormais interdit sur nos tables de ce réveillon que nous attendions tous . Mais ! voilà ! les gens sont t’els qu’ils sont, toujours à dire et ! redire leurs insatisfactions et contradictions dans des citations primaires ,de refaire ce bas monde, de toute façon à l’abandon par une majorité bien décidée à se pendre haut et court le long des avenues de la solitude Amazonienne de livrer non pas ! en vingt-quatre -heure mais ! en soixante-douze heures, ratant de peu la hotte du Père Noel qui n’est certainement pas l’ordure que l’on pensait .L’usuelle platitude d’un objet donné pour une obsolescence programmée de quelques mois de vie, batterie comprise arrivera trop tard ,enlèvera quelque part , cette joie de recevoir ce colis venu d’ailleurs .

                           Rassurez-vous nous en sommes pas du tout à la veille de déclancher ce big-bang planétaire, d’une effusion de sang sans précédent , il y a suffisamment de grains, bons et mauvais à moudre, dans les chaumières ,désormais éclairées par la lampe à huile de baleine qui bosse pour nous en s’envoyant nos déchets en plastique de m… dans la mer des Sargasses, histoire de nous rappeler à l’ordre que ! dans le plancton tout est bon !! .

Le Cadeau de la Postière.

                        Plus sérieusement et , plus précisément : en tout et ! pout tout !! à l’aide d’un bon annuaire des postes ,distribué chaleureusement, en toute convivialité, l’été ! en affriolant bikini deux-pièces pour les périmés almanachs de l’année écoulée et ! à l’approche de l’hiver concernant la nouvelle mouture de l’année qui se précise, celle qui nous intéresse ,à savoir le nom de tous les Saints et de ce fameux annuaire des marées pour les bretonnant.e.s pur jus partant récolter les coques sous les rochers de Saint Lunaire avec la ferme intention d’en parler deux mots à Nicolas Hulot en pleine divagation sur ses déboires sentimentaux aux quatre coins de la planète . Entre parenthèse, ce type fera la gloire et la fortune de tous ces marchands de souvenirs installés sur la côte d’Emeraude, de Cancale à Granville en passant par le Mont Saint-Michel .Qui n’a pas sa carte postale de ce sagouin mal rasé ,devenu subitement un personnage non-grata ? .

                            Si tu te montres généreux en monnaie sonnante et trébuchante ! tu auras droit, de la part de la préposée au courrier et colis de moins de trois kilos cent (bizarrerie d’une administration tatillonne ) , à une pièce unique en flanelle ,sortie de la camionnette à deux places :la sienne et celle de son ange-gardien : la Cgt des postiers réunis pour le meilleur et ! pour le pire à venir, celui d’une disparition programmée de longue date . Tu choisiras en toute confidentialité dans le catalogue Bonne Maman à la Mode Ancienne ,distribué sous le catogan ou ! si tu fais partie des potentiels vainqueurs ! coincé dans la bretelle droite de ce porte-jarretelles en soie (je ne vous ai rien dit !! ceci reste et ! restera confidentiellement subjectif d’une proposition certainement malhonnête ).Remisé gracieusement , avec une certaine volupté ,en secret par cette tourterelle de l’espoir ! ce fichu calendrier cartonné à l’effigie des postes et télécommunications qui ! sera fait pour vous, si ! vous êtes nul en géographie hexagonale , à ne pas connaitre, par cœur , les départements Métropolitains .

                          Je ne vous donnerais pas mon adresse IP ni celle comportementale , je ne tiens pas à voir débarquer une horde de voyeurs engoncés dans des 4x4 surélevés ,trottinant au cognac , attendant cette représentante des PTT en très petite tenue vestimentaire, bien décidée à nous flanquer la trouille de nous voir accuser de regards malfaisants .Ces hallucinants monstres du bitume , nullement reluisants, cherchant midi à quatorze heure dans ces contreforts pyrénéens et surtout ! de remettre en cause notre art du ‘’bien vivre’’ à la française qui ! avait complètement disparu de ces métropoles plus du tout bourgeoises ou ? pour littéralement nous inonder de fumées pathogènes .Ces sagouins n’auront pas nos poumons ,qu’on se le dise dans les chaumières chauffées au feu de bois , pleins de particules désagréables . Cette truculente distributrice de bonnes ou insupportables nouvelles, la plus-part du temps non-authentiques ! provenant d’un étatique état , se présentera avec ces derniers contreforts de masse populaire déstabilisante !pour t’impressionner ! de la largesse financière de tes voisins et voisines ,une épaisse liasse de billets de cinq dans des coutures desserrées par tant de cellulose de Saint-Gaudens à bouffer chez MacDo le midi avec sa marmaille en short et petite jupettes. Ces mômes ! déjà affilié.e.s du téléphone portable à ne rien faire d’intelligent dans leurs têtes dépravées de fausses informations ne demanderont qu’à être vérifié.e.s pour une bonne santé publique dans les cours de récréation sous la baguette d’une blanquette de veau dans leurs assiettes ,le midi dans la cantine municipale .

                               Encore présentable après de multiples arrêts pipi , son gros cartable en cuir, porté à bout de bras de forte amplitude , devant vous , derrière votre portail qui ! ne demande qu’à coulisser vers l’aventure d’une poste restante d’incertitudes. Elle laissera ses deux bourriches pleines d’itinéraires des saveurs vous faire la nique ,non pas ! à ta mère définitivement hors sujet de ce point vue-là ,vaincue par la vieillesse à se faire du mouron sur son dernier espoir de se faire sauter par le vieux du coin ,sans dents ,qui la zieute depuis des lustres avec le ferme espoir de la retourner voir le diable dans sa tombe . Cette femme de correspondances sans aucune oblitération ,surement et simplement , en cas de minable pourboire ,te regarderas d’une forme transversale, d’un air désabusé et sournois , rejettera dans les oubliettes d’un espoir retombé en désuétude d’une promotion canapé , tes bijoux de familles qui !! resteront bien sagement dans ton slip de coton, en forme d’écuelle miniature ,à regarder ce tgv Italien habillé de jaune couleur citron filant les trois cent à l’heure ,pour la première fois ,dans la campagne Française . Elle passera son chemin avec une exactitude incroyable et imperturbable allumeuse de réverbères à gaz soumis de nouveau à l’octroi .Le fameux masque sanitaire double peaux de vaches , laissant distinguer la blancheur extrême de cette mirobolante offrande dentaire venue du ciel, elle vous gratifiera ,si vous êtes généreux ! d’un sublime sourire en cache misère ou ! si vous en êtes tellement mesquin à ne lui donner qu’une minuscule pièce jaune récupérée à terre pour débloquer le caddie à courses , l’autre jour en faisant vos courses au supermarché. Pour clore cette conversation désagréable , elle vous enverra : de rage non dissimulée , tout votre courrier à la gueule. En sourdine…elle vous souhaitera un bon covids , çà j’en suis sûr et certain, l’amour vache existe encore sur cette terre !!

                  Enfin !! tel serait son désir ,risquant la disqualification venue de ses supérieurs en costard cravate , elle ne le fera point, mais !! vous serez catalogué sur Facebook devenu métavers comme ! : le fichus connard de ce quartier en ruine qui ne fumes que le cigare, ne roule qu’en Bmw série Une ,trois soupapes aspergées au 95 sans plomb stocké dans l’aile gauche ,souvent en panne devant ton garage à vélos des années sixties .Tu la saluera d’un geste bref, avec ce calendrier arraché de main de maitre avec une simple pièce .Salaud !! de riches !!............................

 La Baffle du Pompier……….

                            Elle laissera sa place aux sapeur-pompiers venus eux !! en de solides et costauds échantillons de braves gaillards : garçons et filles ,formé.e.s pour sauver ce monde à l’agonie. Ce dernier se laissant transporter vers les urgences débordées de soulards et de poivrots venus pour l’occasion reluquer ,mater, tabasser les infirmières et infirmiers en uniformes délavés par tant de gardes. Diplômées ,surpayées par cet état décadent, elles en seront laminées au fil du temps pour ! ne devenir que des bonniches à tout faire sur des masses de barbaques humaines ne demandant que l’absolution de ne s’ètrent pas fait vaccinés en temps et en heure .Notre société est ce qu’elle est…complotistes, charlatans et j’en passe ,ils seront la pire soupe à la grimace pendant ces fêtes de fin d’année autour de la dinde de noël qui n’avait rien demandé à personne ,sinon uniquement de cuire à feu doux .

                        De peur de prendre une baffle monumentale de ce gaillard d’adjudant de carrière aux multiples décorations à sauver son prochain , tu leur donneras un bon billet de cinquante ,une bonne tape dans le dos , afin qu’ils se soulent la tronche lors de ce fameux bal du 14 Juillet , juste avant d’éteindre l’incendie qui couve en coulisse. Tu n’oublieras pas le minuscule ticket pour déduire de tes revenus, c’est la loi…et…surtout !! ton droit…….. …… 

Conclusions………………

                        L’hiver !peu avant les fêtes de fin d’année, vous aurez ,si vous avez la chance d’être présent et non pas slalomant à tombeau ouvert sur ces pistes de neige chimique à Superbagnères l’Antique pour , finir au bout de quinze minutes de hautes voltiges à se casser tes reins , définitivement affalé sur la chaise de ce bar, en plein soleil , pour un éventuel démon de midi , pour fortunés possédants , roulant en Porsche aux quatre pots macramée de honte. Vous ferez partie ! sans le vouloir , des zozos Parisiens ou de Toulousains venus tout exprès, le temps d’un Week- end ,en parfaits célibataires pour reluquer les jeunes minettes et rugueuses cougars plus très fraiches ,descendantes, jambes écartées et ! sortant approximativement du tire- fesses ,ou du remontes-pneus ,devenues plates à force de s’écraser sur le fin matelas taché de saloperies.

                   Vous aurez raté et ! c’est bien dommage , la visite de votre postière coutumière, propre et ! sans aucune bavures , au trois pièces de chez Leclerc , bardés de feutrines rouges et blanches , sa tête de fouine attifée, pour les fêtes de la Sainte barbe , du fameux bonnet , naguère frigien, désormais catalogué classe père noël venant du super U voisin dévalisé ! depuis la crise , en papier toilettes et en compote de pommes .Cette préposée au courrier habituellement composé essentiellement de réclames qui iront directement à la poubelle sélective, se soignant à l’efficace bergamote du grand-père resté sur les marches de sa vielle bicoque chauffée à l’huile de friture ,vous feras ce terrible clin d’œil qui en diras long sur ses intentions de vider votre portefeuille en peau de hérisson . Vous pourrez vérifier que ! je ne me trompe pas sur la majorité des intentions lorsque ce fameux coup de sonnette signale le passage de cette accompagnatrice des bons et mauvais jours. Même ! si j’affabulais et me trompais sur vos intentions ! , il ne vous faudrait pas ! en faire un plat de pâtes à l’Italienne, sorte de comprimé à pas cher ! facile à ingurgiter ! devenu la véritable bible , au programme dans les assiettes vides et creuses , tous les soirs, dans ces temps compliqués de cette heure actuelle , cause ? ce fameux pouvoir d’achat que l’on nous sort à toutes les sauces ……façon de parler pour ne rien dire …..

Epilogue……….

                     Passons sur ces désagréments liés à ce soi-disant Jupiter qui ne demande qu’une chose, augmenter ,pour avoir la paix ,les milliers de cheminots et cheminotes claquant des doigts en enfournant les tonnes de charbons dans les bonnes et vétustes chaudières de cette machine à vapeur qui n’est pas prête à rendre l’âme , à cause de ces géantes éoliennes de métal et de plastiques qui nous encombrent le paysage et de regarder le ciel en toute sérénité .Ce chef d’envergure , d’un dialecte indigeste s’en ira retourner chez Madame Rolchild , cirer ses pompes , compter ses liasses de bitcoins, poussé vers la sortie par la Gazelle Guyanaise en mal de pouvoir de dire ,désormais ! c’est moi la cheffe, en écriture inclusive svp !! pour ne pas dire explosive de naïveté à savoir !! : tout le monde dehors !! . Il y a tellement de choses à exprimer ? bon passons…Revenons à ce dictat imposé par la nouvelle donne mathématique ……………sachant nos franchouillards nuls en math,(j’en fait un peu partie) il fusse à prévoir qu’un jour nous serions libérés de nos séquelles improductives à réagir béatement devant la masse de données qui nous arrivaient comme une escadrille de chasseurs cherchant à gouverner par la plus simpliste des manières .……….A suivre………..