Dans la série mon confinement 2020.

Chapitre.01.// une journée à ne rien faire.

Chapitre.02.// le rangement des livres.

Chapitre.03.// le poisson d'avril du confinement.

Chapitre.04.// la Guerre totale.

Chapitre.05.//j'ai reçu un message.

Une Journée à ne rien faire..............en confinement........

Journal d'un randonneur en confinement! Mardi 30/03/2020.00h51 heure GMT. Ce jour mardi j'ai décidé.........de ne..........rien faire. Enfin, presque rien!c'est pas rien.Ha si! très tôt, j'ai viré ce putain de virus dans la cuvette des WC de notre maison, c'était pas rien,le salopard ne voulait rien savoir.Il aura fallu allez le chercher avec la petite balaillette à nettoyer la cuvette! J'ai rien dit à ma femme, bien sur elle serait capable de ne plus s'asseoir du mois de avril sur le plastique. Il a fini par se noyer dans le trou prévu pour cela. Bon je vais commencer par quoi ce matin, faire rien c'est pas évident, je vais commencer par les godillots bien dégueu de la grande rando d'hier, non la petite bien sur. Je commence par les lacets, il faut les démonter, le poids de la chaussure c'est pas rien, pas moins de 1kg sur la balance!!Bordel des lacets carrés les pires!! ,ils coulissent très mal ces fichus lacets. La marque Quechia (à chier).Trois minutes chrono chacun à les défaire,pourquoi?pour rien. Maintenant au tour de mes chaussures spéciales rando, beaucoup de crottes dessous, les moutons à Valérie d' hier! yen avait partout sur les trottoirs sur le bitume sur le sentier. Ha! la graisse !un peu, pas trop, cela va me salir mes mains, comme j'ai décidé de ne rien faire, même pas de me laver les menottes!!!!!De toute façon nous avons fait toutes marchands de Luchon pas de solutions pour alcolos, de toute la semaine, c'est la réponse de tous les vendeurs!!Bordel du bruit dans la maison! L'aspirateur de mon épouse, je cours très vite fermer la porte de mon bureau, encore un rien!!Vous voyez c'est pas rien de ne rien faire!!Que fait tu mon chérie?.....rien, comme d'habitude tu ne fait rien!!me réponds t'elle!! Il est déjà 10 heure la journée est très bien commencée, je vais finir par arriver vers 13h.dans la cuisine quémander mon repas. Enfin les chaussures sont terminées: au tour des batons,rien à signaler! RAS dirais jean Michel! Un petit réglage de si de la, enfin toujours rien. Ha si peut être le vissage est trop souple, à vérifier cet été.10h.25.c'est quoi ce bruit ,une tondeuse? Une tronconneuse?non c'est une bétonneuse. Le voisin maçon en chômage partiel qui bricole, le pauvre pas de salaire à la fin du mois, comment vas t'il faire? C'est peut être rien pour moi ,mais pour lui? Bref je mets mes écouteur de chez Darty et j'entends plus rien! De toute façon il n'est pas pauvre, il fait ses courses tout les jours! Presque rien dans son sac, j'ai vérifié avec ma longue vue Camara. Moi le randonneur je ne coute rien à la société, mutuelle CSG sont à ma charge, c'est pas rien!!!!! Il est treize heure ,je décolle de mon bureau, je vous avais pas dit toutes mes affaires de rando sont dans mon bureau, bien à l'abri des regards des voisins. Zut! Pas de jean pierre Pernaud ,toujours alités ,le vieux con.Je zappe sur la deux, pas grand chose, des sempiternelles histoires de virus. Ca devient un vrai championnat des nations ,ce truc, à qui aura le plus de morts. L'Italie se trouve en tète, triste quand même, c'est pas rien ce virus!!Le trouffion de Trump est en guerre aussi, bon nous verrons tout cela chez Pujadas ce soir. Du poisson toujours du poisson sur la table, ma femme aime bien la Bretagne, normal, elle est Bretonne.C'est pas rien mon chérie de faire les menus en confinement dans la cuisine me rétorqu'elle. Je dévore avec ma fourchette ces lentilles ,je fini par une pomme, et, hop je dégage, direction canapé!! la sieste bien sur , ne fait pas trop de bruit, stp, ma chérie! Baisse un peu la télé, merci! Comme vous le constater je ne fais rien du tout!!!!!!!même pas la vaisselle, trop humide ,je veille à mes articulations pour tenir mes bâtons. Pas con le vieux !!Je dors déjà quand elle me rejoint, les mots fléchés à la main, son stylo me dérange c'est dire!! 15h.05.je retourne à mes taches, le sac maintenant, bof un petit rien, ha si je n'ai pas vidé les poches l'autre jour en descendant du Cècirè, tiens un billet de 50 euros, la vache je suis verni ce jour, c'est pas rien 50 euros, je dis rien, je le met de coté dans mon tiroir secret. En prévision de futures dépenses électroniques. De toute façon elle n'en a pas besoin! Momo! elle n'a besoin de rien, moi je randonne et ça coute de l'argent!!Le sac est un peu sale il faudra que je lui demande de le nettoyer, quand elle n'aura rien à faire.16h.50.je décroche de mon job, un dernier tour du terrain pour vérifier les plantations de fleurs, et direction canapé. Je zappe bien sur, suis fatigué quand même à ne rien faire!!Jusqu'à 19h.40 je subis les foudres de ce fameux corona, je m'enfile une affligen à la place, c'est mieux pour la nation en guerre!! Mon seul travail c'est mettre la table le midi et le soir ,et, la débarrasse de ces dits couverts après. Sortie du toutou à 20h.55 sans l'autorisation de Castaner. Dans la nuit tous les chats sont gris!! Je rentre quand tout et fini, et je choisi le programme! C'est pas rien!!choisir entre 250 chaines,moi!c'est le foot!!pas le bol c'est fini le foot, PSG/OM et la clique sont aussi au chômage .Mon épouse regarde sa tablette moi le grand écran! Bref comme je suis fatigué à ne rien faire je vais me coucher!!!!demain sera une rude journée: rangement de ma bibliothèque!! Jean Decier.

Rangement de la Bibliothèque...

Journal d'un randonneur en confinement. Mercredi 30/03/2020 11h.44 heure GMT. Comme prévu c'est le jour du rangement de ma bibliothèque. C'est qu'oi une biblio?Souvent un foutoir de livres,et c'est qu'oi un livre? Si je posais la question au cheminot il me dirais :la vie du rail!!, au chasseur:le chasseur français!!, à l'agent de l'ONF la vie des chimpanzés en Nouvelle Calédonie!!l'l'le postier me dirais: l'annuaire!! un VIP me dirais :voici!! l'illettré me dirais au bout de vingt bonnes minutes: des lettres, mais ce dernier refermerais tout de suite le livre. Il penserais que les lettres sont en désordre sur les pages, qu'il faut les assembler? Et bien non je vous rassure un livre c'est un assemblage complet de lettres, formant des phrases,voila c'est simple!!.Enfin pour moi! Par pour tous. Bon maintenant je vais vous parlez de ma propre biblio. Ses dimensions sont de 15ml de haut et de,4 ml de large. Non!! je n'habite pas un château, seulement une maison modifiée par mes soins. Equipé du bon matériel de chez point p,jai transformé mon bureau et la pièce au dessus. J'ai découpé le plafond au dessus de moi, pour en fait, faire apparaitre les bouquins dans la pièce au dessus, et ainsi de suite jusqu'au grenier. Pas besoin d'escabeau ou échelle comme dans les films, uniquement un escabeau trois marches à chaque étage. En plus l'avantage, au grenier les souris ont de quoi crouter. Deux fois par an je descends ceux du haut vers le bas ,et ,monte ceux du bas vers le haut! Voila pour l'organisation générale. Les livres sont recouvert de papier graff, de couleur neutre, les titres sont bien sur, pas visibles, c'est la surprise à chaque fois quand je les ouvrent.je ne sais jamais à l'avance ce que je vais lire, c'est mieux. Pour mon épouse j'ai numéroté les bandes dessinés quand même, suis pas vache!!J'utilise du gel hydro alcolo à chaque manipulation afin de détruire tous les virus possibles. Des lunettes spéciales de chantier pour bien visionner les mots, ces derniers me servent également dans mon garage, à ébarber la ferraille. Ya pas de petites économies!!!!Un jour peut être! je vous parlerais de mon atelier hors normes.Ha! mon épouse cherche un livre! Oui je cherche Astérix et Cléopâtre,attend, je réfléchis un moment, le temps d'ouvrir l'ordinateur et de chercher sur Word, quatrième étagère dans la pièce au dessus, ensuite tu vas vers la droite, vers Lucky Luke ,tu passe devant Blake Et Mortimer, et tu y es. C'est bon? J'ai néanmoins installé une puce GPS sur chaque bouquins ,c'est mon astuce! On ne sait jamais un vol dans la maison par des lecteurs jaloux, me ferait perdre un temps fou à recherche sur le bon coin.Tien j'ai encore du Bazin?périmé je devrais faire un don aux resto du cœur.Pas trop de poussière, quelques toiles d'araignées s'accrochent de tablettes en tablettes, plein de mouches sont captives. Ces dernières datent certainement de la grande invasion de l'année 2015.Prends pas la mouche ma chérie mais je pense que le ménage n'est pas bien fait!!!!!!!ça fait mouche ce genre de réflexion, ni une ni deux l'à voila arrivée avec le nécessaire au dépoussiérage. Je file dare dare dans mon bureau annexe, mon garage en fait!!!!!!!!!!!Plein de mouches également!putain c'est pas vrai!!une souris ou plutôt un raz fait son apparition, je fini par battre en retraite devant l'invasion terrible de ces perturbateurs de mon quotidien. Jean Decier.......

C'était le poisson d'avril en confinement..

premier avrilJournal d'un randonneur en confinement. mercredi 1.avril 2020 4h.31.heure GMT. Comme vous le savez ,chers lecteurs, nous sommes ce jour le premier avril. Pas de chance ! aucun poisson sur les étals des poissonniers.Les pécheurs de France et de Navarre étant à l'arrêt forcé, le poisson a disparu complétement de nos étals. Les bretons surtout! ont vus leurs barques ammarées aux quais, inopérantes faute de clients. Donc pas moyen d'accrocher le dit poisson au dos de votre ami préféré au bureau, c'est quand même dommage! Même la supérette du coin ne propose plus ce vertébré aquatique. Les piscicultures étant également à l'arrêt cela ne sera pas possible de ce coté la. Il m'est arrivé un truc ,et, ce n'est pas une blague, de rencontrer un poisson, en dehors de la rivière. Eh oui c'est possible! un jour de juin 2014,en revenant de randonnée avec les copains de Montréjeau, complètement fourbu des ces ascensions démesurées dans la montagne des Comminges, je rentrais à la maison. Je posais mon sac, pliais mes batons,époussetais mes godillots. Je m'attardais quelques minutes avec une bonne bière de marque Affligen, surtout,m'étirais,soulageais mes pieds. Je pensais prendre une douche salvatrice dans la salle de bain à l'italienne, bref le décors idéal après un effort. Une idée me vient de prendre un bain, pas dans la rivière la pique d'à coté, un vrai bain dans la baignoire. Une vrai baignoire, large profonde, pas de quoi nager la brasse bien sur!. Je fini les reste du gateau mijoté par ma chérie,sifflote le fond de la bouteille, me donne un cout de peigne, normal après une randonnée les cheveux sont vraiment en bataille.je vais mettre quand même mon maillot ,les produits détergeant de la supérette étant très agressifs, je préfère protéger les instruments!. Je me plonge dans cette eau presque bleue, le produit que j'ai cherché très longtemps l'autre jour.Au bout de cinq minutes! de bienfait  immense, j'ai l'impression que quelque chose se passe sous l'eau! Quelque chose de bizarre, comme un frétillement, presque des ronds dans l'eau, comme! quand vous êtes à la pèche attendant le gardon. J'en sais quelque chose ,mon père et moi attendions les carnassiers au bord de la Vilaine pendant des heures, nos yeux c'était habitués aux divers mouvement de l'eau. Mais la!! je ne suis pas au bord de l'eau! mais dedans!!!!!!! J'écarquille les yeux entre deux remoux!c'est pas vrai!!!!!!!!!un POISSON. Un vrai, petit, mais un poisson quand même!!!!!Que fait t'il là? Un Piranha!!!!!!! avec des crocs démesurés plus gros que son corps!!!!!je manque de m'évanouir, ce n'est pourtant pas le moment! Une chance j'ai gardé mon maillot, il ne pourra pas trifouiller dans les herbes, c'est déjà çà. Je relie mon dictionnaire mentalement: poisson carnassier très vorace des eaux douces d' Amazonie!!Suis presque mort,,,,de trouille?personne dans la maison elle est sorti promener Domino.Suis seul face à ce géant aux dents pointues.Ma main emmitouflée du gant je lui jette à sa sale gueule des brassées d'eau chaude, rien à faire il approche de plus en plus de mon corps fatigué.Ouf! ma chérie vient de rentrer. Tu me croiras pas ,un poisson dans la baignoire!!!!!!!!!Passe moi le pic à glace, pas le harpon du grand père, seulement le pic à glace. Et me voila comme les baleiniers à bord de leurs canots, en train de chasser ce carnassier. Pas facile à attraper, je pense un moment mettre une canne à pèche au bord de la baignoire, également héler la voisine avec son chat, j'ai peur, il me regarde ces yeux dans les miens, tout près, je commence à le voir finalement sympa ce poisson, mais putain ces dents!!!!!!!!!!!!!impressionnant!!!!!j'essaye de passer mes gambettes par dessus le bord, rien à faire il surveille tout mes mouvements, donne le reste de rôti d'hier ,peut être!!que!!cela suffira!!de gros morceaux comme çà il s'étouffera ce connard!!ça marche, enfin le voila appaté,quel con,c'était trop facile, en fait il avait faim! J'arrive à sortir ,je provoque un énorme vague dans la baignoire, ouf il est resté dedans emprisonné, qu'allons nous faire de lui?, euréka l'aquarium remisé au grenier je vais le remettre à flot. Vite l'épuisette de plage,et!hop c'est fait dedans!!.Nous l'avons appelé tonton,il est adorable notre petit poisson nous l'avons toujours,, on n'a jamais su commet il était arrivé dans la baignoire.!!!!!!!Jean Decier!!!!!! 

La Guerre Totale contre le corona/covid 19.

Journal d'un randonneur en confinement! La Guerre Totale!! Nous en étions au mille quatre cent quarante cinquième jour de confinement total. L'humanité décimée au quatre cinquième ne respirait pratiquement plus, les poumons des êtres humains envahis de monstrueuses glaires s'étouffaient. Nos maisons ,nos appartements ressemblaient à d' énormes cloaques. Des pissenlits avec leurs racines furent notre quotidien, dimanche compris. Plus rien à manger, dans cet univers assiégé!!Nos magnifiques chercheurs avait trouvé la cause de nos malheurs. Des Léo trouve tout, auraient peut être acquis la bonne idée de mélanger le pipi des chauve souris avec du caca du pangolin. Ce fut un coronavirus qu'ils inventèrent, un virus nommé COVId 19,né bien sur en 2019!!...Ce dernier s'attaqua tout d'abord aux vieux de plus de 75 ans, ensuite il s'attaqua aux Baby boomer, les mai 68 si vous voulez, la génération dorée!!la génération honnie par sec cadets!! Ensuite les quadra, puis les trentenaires,et,enfin les jeunots hyper branchés du matin au soir. Une cinquième colonne s'était formée sur notre arrière garde, nous harcelant nuit et jour, mis notre planète à nue. Fallait t'il dé confiner,confiner plus, confiturier le virus, ensemencer le virus dans notre corps,en faire des animaux de compagnie, qui sait?,piquouser les malades, remettre sur pied les grabataires,nul ne connaissait la solution.De toute façon nous avions plus de chercheurs. Une petite minorité nommée la révolution corona, nommée Age tendre et tète de silex ,Age moyen neuf ans fit surface dans les décombres de nos vies. Armée de masques et de tuba Décathlon pour la plongée, ils se battirent pied à pied ,sans oxygène Anglais. Au deux cent Ixième jour Le virus changea de volume. Il devint énorme, forme circulaire compris les antennes ,avoisinèrent les 50 cm de diamètre. Des filets géants furent construits pour les kidnapper, des attrapes nigauds également, des chausses trappes aussi,des fils à linge avec épingles, mais rien n'y fait ils s'infiltraient partout! Des cannes à pèches pour la truite aussi ,et, que ne fut inventé autant de conneries.Une nuit de pleine lune, mon épouse et moi même entendirent du bruit, une sorte de frottement circulaire! Nous nous fumes levés d'un bon ,ayant le sommeil très léger! Par le trou de la serrure de la porte de notre chambre, ils était la ,,à nous observer calmement mais sûrement. Vite fait bien fait nous étions debout, coincés!!nous étions enfermés dans notre chambre!!Il fallait sortir par la porte fenêtre ,nous avions installée une serrure vingt points et des volets hyper renforcés? Que nenni!!il fallut démonter en urgence cette protection. Sur le balcon une corde d'alpinistes nous tendait les fils de nylon, vite j'enjambais le parapet et descendais. Vous me direz ce n'est pas les femmes et les enfants d'abord??Ne vous inquiétez pas, j'avais installé un matelas en bas en cas ou, elle put sauter gaiement par dessus bord. Nous appelâmes le 17,il fallait nous débarrasser de ces intrus malfaisants, arrivèrent une horde de contre corona les biens nommés, armés d'arcs et de flèches ils s'avancèrent dans notre demeure dévastée. Ce fut une hécatombe de notre coté, mais aussi des virus. J’usqu’au petit matin nous les harcelâmes avec nos vaccins de chez Pasteur. Après une nuit d'épouvante nous gagnâmes la partie, nous bûmes une coupe de champagne avait les survivants du 17.Comme vous voyez c'est notre quotidien, nous n'allons plus au travail depuis très longtemps, plus de monnaie sonnante et trébuchante,,rien ,plus rien du tout, que notre courage à faire valoir. Un capitaine au long cours s'appelant Trump la mort fit illusion quelque temps, mais emporté par sa cupidité rejoignit le royaume des morts. Il ne fut pas regretté du tout,l'Amérique paya un lourd tribu au virus, ils ne s'en remettèrent jamais. Nous finirent par manger les virus morts, c'était bon sans plus un gout, amer,plein de revanche de notre part, mais il fallait manger!!!me direz vous??Ca y est le jour avec le soleil bienfaiteur va se lever, encore une journée à gagner!! je vous dirais que le bonheur est préférable à la fortune!!c'est notre quotidien!!!!!!!!!!!!Jean Decier..

J'ai reçu un message......

 Journal d'un randonneur en confinementJ'ai reçu un message!!!!!!!!! Lundi 30/03/2020. Ce matin levé au aurores,hum,c'est à dire huit heure, pas une heure pour un randonneur. J'ai décidé comme tous les jours, de faire une marche forcée de 1h.environ.Je rempli comme d'habitude l'attestation, raz le bol de signer ce fichu papier!!Ma petite chérie,1.ml 78, quand même, sans les talons, me surveille. Hé tu as signé Castaner au lieu de ton nom!!!!!!!!!!!!!Dans ma tète en fait j'échafaude de le remplacer.et je mettrais la durée permise , dix heures de sortie, j'en rêve. Il a neigé pas mal cette nuit, je vais à sa rencontre, de toute façon, ce sera un monument de liberté pour moi tout seul. Une amie chère me conseille de mettre les raquettes, non!!! faut pas exciter les voisins, calfeutrés chez eux, auprès d'un feu. Je démarre en trombe, les bâtons furètent dans cette poudreuse d'un blanc immaculé.la neige est plus blanche sans pollution, me dis-je! Et les chaussures comme je les adorent!!mes compagnons de rando disponibles par tous les temps. J'ai pris la paire légère quand même, pas la grosse pour les aventures extrêmes. Pas de guêtres ni sac ,les poulets pourraient flairé une arnaque au temps passé. Je remonte ma rue le long du ruisseau, vire légèrement à gauche et me retrouve presque en haut du village. Je regarde mon GPS déjà 850 ml de marche!!c'est pas vrai!!il faut faire demi tour!!quelques photos de la sente enneigée. Les moutons à Valérie sont passés par la. Je reprends la petite route ,j'accuse le coup, suis monté trop vite, je fais signe au voisin de Marseille, et je file direction le cimetière. Pas de nouveaux pensionnaires, mais pas le temps de compter les tombes, Ya le compte!!!!!!!! Je contourne ce site funeste, et je grimpe sur ce qui est le sommet du village, c'est magnifique, en fait faut bien se contenter de peu. Un regard à la montre hyper connectée, suis déjà à 42mn chrono, pas le temps de fureter, j'échafaude le moyen de descendre au mieux,! Et dans ce silence une voix me parle! Que fait tu là? Comment? Qui c'est? Je suis la nature ,Jean-Yves. Mes rares cheveux déjà longs se dressent. N'ai pas peur je vous protège, vous les humains, malgré tout. Ne vous inquiétez pas tout va rentrer dans l'ordre, Mes neurones tournent à plein régime, mes yeux s'écarquillent ,rien!!!!!!!!pas âmes qui vive!!! Que la bise du nord avec les cristaux de neige virevoltants.Ma tète ne fonctionne plus très bien;, il faut débarquer rapidement de ce temps irréel. Je me pince, ça marche pourtant!!de toute façon cela devait arriver, me susurre la voix, Mais qui es-tu?je suis votre conscience, votre rédemption, votre salut!!Mais c'est pas vrai j'hallucine !!vite mon GPS, ouf!! suis dans les temps. Le temps s'est comme arrêté, de l'humidité me recouvre sur mon visage, zut je fais de la température? Il faut redescendre par le chemin aussi vite que possible,A demain me dit la voix! Elle insiste !! En fait ce n'est pas de la température que je fais, ce sont des larmes de tristesse, triste, de ne pas rester sur place pour profiter de cette nature étincelante sous la neige. Je sors mon mouchoir efface ces larmes chaleureuses, et, je prend un dernier cliché salvateur pour moi. Retour à la civilisation, je croise Bernard, s'il savait ce que j'ai vécu? J'ai pas le temps, suis à 56mn ;reste 4 mn pour faire les 250ml restants. Le temps c'était arrêté la haut, j'y retourne demain!....         ...Jean Decier