Premier avril.2020/2021.

Mon poisson d'Avril à moi !!!! Journal d'un randonneur en pré-confinement. Mercredi 1.avril 2021 4h.31.heure GMT.

               Le Poisson d'avril Comme vous le savez ,chers lecteurs.es ,est une institution absolument non dérogatoire .Effectivement , nous sommes ce jour le premier avril. Pas de chance ! aucun poisson sur les étals des poissonniers revendeurs d’écailles et de dorades . Les pécheurs de France et de Navarre étant , sur ordre national à l'arrêt forcé, le poisson avait disparu ,coquillages compris . Les bretons surtout , ont vus leurs barques en bois s'échouer sur ces grèves de ce merveilleux sable , infructueuses faute de potentiels clients . Pour les accros de la farce monumentale , pas moyen non plus , d'accrocher le dit poisson au dos de votre ami.e préféré.e au bureau , le travail à la maison serait devenu la règle pour une majorité de bac+7 ! c'est quand même dommage de ne pas profiter de l'hilarité générale et tellement bienvenue dans ces temps de crise majeure.

       Même la supérette du coin , unico pour le pire et le meilleur, ne propose plus ! depuis quelques jours , ce vertébré aquatique . Les piscicultures étant également à l'arrêt , ce ne sera pas possible de ce côté-là , restes les aquariums mais là aussi, leurs poissons étant confinés aucune chance de réussite à venir pour en avoir dans notre assiette en porcelaine de Limoges d’occasion. Il m'est arrivé un truc ,et, ce n'est pas une blague, de rencontrer un poisson, en dehors de la rivière(Garonne) . Eh oui , c'est possible! un jour de juin 2014 ,en revenant de randonnée avec les copains de ce bled paumé au-dessus de La Barousse chère à M., complètement fourbu de ces ascensions interminables et démesurées dans la montagne des Comminges (sorte d'arrière petit pays dans le replat avant les collines ), je rentrais donc ! à la maison , souffler, récupérer de ma journée extra- sportive . Je posais , mon sac , pliais mes bâtons ,époussetais mes godillots . Je m'attardais quelques minutes avec une bonne bière de marque Espagnole , surtout , je m'étirais , soulageais mes pieds valeureux , également vaincus par la fatigue et ne demandant qu'à se reposer à l'horizontale .

          Je pensais prendre une douche salvatrice dans la salle de bain à l'italienne , bref ! le décor idéal après un tel effort . Une idée, certes ! saugrenue ? me vient de prendre un bain, pas dans la rivière , la Piquette d'à côté , affluent de la Gerona , habitat de vilains canards et de hérons cendrés volant en rase - mottes toujours ! de bon matin vous réveillant au son du bec . Un vrai bain dans la baignoire familiale installée depuis des lustres et jamais utilisée. Une vraie vasque profonde , de forme circulaire d'un diamètre conséquent , pas de quoi nager la brasse bien sûr ? , mais de loger au moins deux adultes en délicatesse musculaire . Je finissais les reste de ce gâteau , sorte de far Breton aux pruneaux réchauffés et surtout dénoyautés pour ne pas mourir étouffé . Sifflote le fond de la bouteille , me donner un coup de peigne , normal après une randonnée, les cheveux sont vraiment en bataille rangée . Je vais mettre quand même mon maillot de bain riquiquis ,les produits détergeant de la supérette d'à côté étant très agressifs, je préfère protéger les instruments !

      Je me plonge dans cette eau presque bleue , le produit que j'ai cherché très longtemps l'autre jour (voir les courses au supermarché acte 01). Au bout de cinq minutes de bienfait immense , j'ai l'impression que quelque chose se passe sous la surface recouverte de bulles savonneuses ! Quelque chose de bizarre, comme un frétillement, presque des ronds dans l'eau , comme ! quand vous êtes à la pèche attendant le gardon . J'en sais quelque chose ,mon papa  et moi attendions pendant des jours et des mois entiers , les carnassiers au bord de cette rivière nommée Vilaine (35) .Pendant ces heures de veilles , nos yeux c'étaient habitués aux divers mouvements de l'eau transparente à cette époque lointaine . Mais la!! je ne suis pas au bord de l'eau ,pas assis sur le strapontin en toile ! mais dedans , sous l'épaisseur de mousse de ce formidable savon de Marseille ! J'écarquille les yeux entre deux remous ! c'est pas vrai!! un POISSON. Un vrai, petit , certes ! mais un poisson quand même!!!!!Que fait -il là ? Il ressemble diablement à un Piranha !!!!!!! avec des crocs démesurés plus gros que son corps !!!!!

               Je manque de m'évanouir de frayeur , ce n'est pourtant pas le moment ,il est en phase d'attaque frontale capable de déloger le plus petit insecte volant au raz des vagues ! Une chance pour moi, un manque à gagner pour lui ! j'ai gardé mon maillot , il ne pourra pas trifouiller dans les herbes , c'est déjà çà . Je relierais mon dictionnaire mentalement : poisson carnassier très vorace des eaux douces d' Amazonie en voie de disparition sur le continent sud -Américain !! Suis presque mort,,,,de trouille ? j'aurais préféré un boa contrictor . Personne dans la maison "ma celle que j'aime'' est sortie promener Domino , notre petit chien modèle caniche de qualité supérieure . Suis seul face à ce colossal des fleuves Amazoniens , aux dents pointues , acérées capables de trancher d'un seul coup de dents , une côte de bœuf même pas cuite au four .

         Ce carnassier préfère , et ce n'est pas fait pour me rassurer , la viande pas cuite, remplie de sang non coagulé. Ma main emmitouflée de ce gant protecteur , genre chiffon gratte-dos , lui jette à sa sale gueule grande ouverte, des brassées d'eau , rien à faire , il s'approche de plus en plus de mon corps fatigué par tant de souffrances accumulées . Ouf ! ma chérie vient de rentrer. Tu me croiras pas ,un poisson vert de rage nage dans ta baignoire ! Passe-moi le pic à glace , pas le harpon du grand père ! Ce dernier dans sa jeunesse ,bossait sur les baleinières ,ancien chasseur de baleines , nous avait laissé comme seul souvenir , ce harpon muni d'une pique .Passe-moi seulement le pic à glace , dans le congélo , STP.et grouille ....le tigre n'est pas de papier mais d'écailles remontées .

         Et ! me voilà comme les baleiniers à bord de leurs canots , en train de chasser ce récalcitrant carnassier prêt à me croquer tout cru , même pas assaisonné . Pas facile à attraper , je pense, un moment , mettre une canne à pêche au bord de la baignoire , mais! je ne possède pas le permis nécessaire , mon voisin le plus proche , garde-pêche assermenté , pourrait m'en faire le reproche et me verbaliser outrageusement avec son stylo de marque Bic ! ou bien ! également héler la voisine avec son chat , véritable assassin de nos petits oiseaux .J'ai peur, il me regarde ses yeux dans les miens , tout près , trop près ! je commence à le voir , finalement sympa ce poisson, mais p.. Ces dents!!!!!!!!!!!!!impressionnantes de méchancetés !!!!! Dans un dernier effort acrobatique , époustouflant de légèreté , j'essaye de passer mes gambettes par-dessus le bord , rien à faire , il surveille tous mes mouvements , mes faits et gestes , il faut changer de stratégie , donne donc le reste de ce rôti pas assez cuit d'hier , peut être!!que!!cela suffira à l'amadouer ?

     De gros morceaux bien saignants ,comme çà il s'étouffera ce connard !!Ça marche, enfin presque , le voilà appâté ,quel imbécile ce poisson !! ,c'était trop facile, en fait il avait faim ! J'arrive à sortir de cette pisciculture improvisée ,de ce fait , je provoque un énorme déferlement d'eau hors de la baignoire , ouf ! il est resté dedans , emprisonné, mais ? qu'allons-nous faire de lui ? .

        Euréka !  l'aquarium remisé au grenier je vais le remettre à flot?. Vite l'épuisette de plage, et! hop , illico- presto le voilà dans cet accessoire pour enfants , uniquement adapté à la plage , vite fait , bien fait , le voilà remisé dans l'aquarium de trois cent litres , !!.Nous l'avons appelé tonton , il est adorable notre petit poisson nous le possédons toujours, on n'a jamais su comment il était arrivé dans la baignoire.!!!!!!!!! Jean Decier.