Le Crépuscule des Elites........

 Dans la série du mille -feuilles électoral qui ne demande qu'à grandir .

Le Crépuscule des élites.

Une histoire d’élections en 2020.

                       Je croisais, dernièrement , sur une allée bien nommée « le Baron à la Fritte « , de son temps , illustre personnage bien nommé capitaine d'industrie ,ayant sa statue sur la place principale , je croisais donc ! une personne d'un âge certain armée de sa canne à chasser les perdreaux de l’année capables de lui donner la réplique . Elégante comme toutes les brocantes du coin , gracieuse comme une porte de prison , aimable comme pas mal de commerçants vendant de la bricolette à touristes , habillée de peintures obscures comme ce curé du moyen-âge officiant tous les dimanches dans cette église toujours en travaux, Hercules n’étant plus de ce monde ces retouches vont durer .

                       Elle déambulait, soucieuse, presque à l’agonie mentale dans les allées de cette belle ville de Province promise à un bel avenir de démolition programmée par un maire futuriste mais très bien accompagné .Attristé par son état , d’habitude enjoué, je lui posais, sans prendre mes gants de soie, la question :

Mais ! à quel enterrement avez-vous assisté , ou ? allez-vous participer aujourd’hui ? .

             Ma question restait, comme vous pouvez le constater , simple ,dénuée de toute agressivité, sauf ! que dans cette ville de Province, que je ne nommerais pas , par respect pour tous les autres habitants  soucieux de rester cachés et non ouverts sur le monde, il vaut mieux s’y prendre avec des pincettes, avant d’interroger ces cutéreux ensevelis sous des siècle et des siècles d’histoire . Sa réplique fut des plus hautaine ,arrogante et, me faisant comprendre le ridicule de ma devinette, elle allait se tourner vers mon épouse présente, véritable amie dans des parties de scrabble ou ? de belote ,extravagantes , tous les jeudi après-midi dans leur club composé de personnages hauts en couleur, mais néanmoins défraîchies.

         Cette dernière ,ma concubine depuis plus de quarante cinq années , suite à ma bévue imprévisible , rectifiait  immédiatement , .

Mais ! mon chéri ! réveille toi ? la mode est aux couleurs sombres ! il faut réfléchir avant de parler ?

              M’apercevant de mon intrépide balourdise citadine , je m'excusais platement et ,détournais mon regard de ce visage renfrogné, grincheux appartenant à cette bourgeoise de haute valeur ajoutée, mais ! quand-même quelque peu périmée en ces temps de crise .Ce n’est pas que je n’appréciais pas cette haute couture, étant moi-même issu d’une bourgeoisie décapitée et ce ! avec les honneurs d’y avoir abandonné ,sans guerroyer , notre particule !.

               Dédaigneuse interlocutrice de piètre qualité, elle tournait en rond sur ce trottoir plein de trous , quelle se pris son talon droit dans une ornière pas possible, nous laissant percevoir un début de sa cuissarde venant tout droit de chez Tati .Je ne vous le cacherais nullement, que je me réjouissais dans mon fort intérieur de sa chute inattendue. Se rétablissant ,aidée de sa canne en merisier sculptée ,elle nous donnera une explication bancale :

  Nous sommes invités Pilou et moi-même, au repas de la mairie , pour préparer les prochaines élections ,et les gagner bien sûr.

         Je soupirais, depuis pas mal de décennies ,tous ces gens les gagnaient ces élections !! aucune chance de les vaincre !! A quand un renouvellement par les urnes ? Aux armes citoyens !! Allez voter à mains libres de choisir !! le meilleur d’entre nous !! pas ce saltimbanque.de la magouille. Rassurez-vous ! elles ont été perdues dès le premier tour, par la chance d’avoir un trop plein de votants responsables ,capables de réfléchir avant de mettre le bulletin dans l’urne, mais ! c’est une autre histoire pour cette bourgade remplie de contradictions malheureuses . La dame au chapeau pointu avait dévoilé le pot aux roses, non !! uniquement le menu de cette soirée à compter les éventuels apports de voix . Encore une réunion festive pour ne rien dire ,me disais-je dans mon petit cerveau impertinent ,que des profiteurs des deniers publics !!

          J'avais ! une envie déraisonnable de la lui balancer à cette figure de proue de la communauté communale, ma vérité. Mais ! je la laissais susurrer dans son fond intérieur les bienfaits de ce pouvoir abusif , sorte de blanc-seing perpétuel sur tous les sujets journaliers, de son maître de mari , j'ai nommé Pilou la fripouille , véritable organisateur de dépenses effrayantes . En général dans les petites communautés comme dans les grandes , le pouvoir est un vrai sujet .Petites attentions perpétuelles , petits ou importants cadeaux attentionnés , cibler en fait , de vrais ,faux amis pour pas cher ,mais cela peut rapporter gros en cas de victoire électorale !! peut-être pas que des paniers de crabes finalement.

         Dans les journaux à scandales , nous les nommerons les VIP,(Véritables Industriels du Pouvoir).Bref ! de véritables bijoux ' hors de prix, composants de la communauté de ces innocents terrestres qui applaudissent à tout rompre la moindre marche blanche . La crise de la covids dévoilera néanmoins ,dans ces villages une tricherie malheureuse concernant la vaccination .J’en reparlerais lors d’une prochaine historiette.

Tu es arrivée dans le 4x4 ? lui demandais je ?

Mais ! non bien sûr! la petite voiture a fait l'affaire ,celle du maire serait trop supérieure !

       Bien sûr!! ne pas écraser le CHEF ,celui qui vous as mis sur cette mirifique estrade , celui qui vous nourrit de petits plats bien dégueulasses , remplis de conservateurs , celui qui vous abreuve de ce champagne de qualité ,livré par Paul. Celui qui vous remplit votre riquiqui cerveau de mélange subjectif , celui qui fait les discours infinis , indigestes pour les soi-disant incultes , celui qui vous fait rêver à un poste plus important ,peut être devenir maitre du canton ?Celui qui sera votre redoutable amant après une soirée trop arrosée? véritable passerelle pour accéder au pouvoir ? ! un jour , peut -être ? celui qui vous feras avaler des couleuvres , des vessies pour des lanternes . Vous , ses esclaves serez attachés toute votre vie durant, à ses basques telles des moutons de Panurge.

                 Nous nous attardions tous les trois en attendant son petit maire , cet homme signait certainement des autographes à sa clientèle égarée ?

      Attention !! pas de poignée de mains en ce moment , (début de la pandémie) fait attention Pilou , le sujet est sensible ,certainement grave , virus oblige tu pourrais  attraper cette saloperie et ,adieu le pouvoir, adieu les voyages chez Flibuste , les restos , adieu aux conservateurs ,les vrais, ceux qui te déranges après tes agapes. Ceux qui te font empester dans ta putain de voiture Allemande ,ceux qui percent la culotte de soie de ta chère épouse, ceux qui ! finalement te gênent tout le temps, t’obligent à serrer les fesses en saluant le supérieur . Bien sûr ! hors de question de dégager ces odeurs pestilentielles durant la réunion ,cela ne se fait pas. Il faut attendre la sortie, et ! ,la ,c'est extraordinaire de pouvoir en liberté crée du co2 ,en toute bonne conscience de nous mener en Bateau (sic).

               De retour à la maison vous vous délecterez de souvenirs animés. Qu’il est bon ce Chef ! Il est formidable ,comme projets :rien du tout ?un peu de cinéma ,un peu de vélo ,bref RIEN!! ouf! Nous serons tranquilles encore six années. Les impôts augmenteront ,bref , que du bonheur.

Il te faudra surveiller la liste concurrente, Pilou? ‘

T’ inquiètes ma belle , nous l'écraserons comme les autres , comme un vulgaire cafard réfractaire à nos arguments .

Et tes électeurs que vas-tu leur proposer ?

Moi ? rien, de l’enfumage comme d'habitude, je suis les directives de notre maître de la communauté centrale ,surtout pas de vagues (la première n'était pas encore arrivée).Je distribuerais une paire de masque et du gel acheté à pas cher en Espagne , ils seront contents et satisfaits de moi, tu vois !! c’est simple d’être responsable et roi à la fois !! ……….. Un bonjour , une poignée de mains, un sourire ,feront l'affaire.

Ne t’inquiète pas pour nos agapes à la centrale préfectorale elles continueront bien après les élections avec ou sans passe sanitaire , droits dans nos bottes , nous n’en n’aurons point besoin. Les petites gens paieront nos dépenses, c’est du cousu main. C’est dans leurs gènes, ces petits payer !payer !toujours payer !!!!!!!!!!!!! Bonne nuit ma Chérie ! Rdv au bureau demain.

PS: Les élections ont été perdues et cela , dès le premier tout, la centrale fermée , les vaches maigres sont arrivées(il était grand temps). Pilou, en vieux briscard , lui ! s'en est sorti tout juste ,ayant balayé d’un revers de main ce candidat malheureux qui voulait changer les choses, enfin !! une petite partie des choses. Depuis la covids est passé par là , et ! c'est installée à demeure. Relayant aux antipodes , ces mesquineries hasardeuses .