1.2.3. SOLEIL.............

en musique svp..............

1.2.3.SOLEIL..............

                          J'étais décidé, je voulais voir de mes propres yeux , ce mystique  lever de soleil au sommet de cette montagne,bien nommée le Mont NE. Levé à trois heure du mat, petit déjeuner rapidement envoyé, sac à dos rempli à raz bord ,je démarre ma vielle bagnole critère huit, direction le fond de cette vallée choisie. Malgré la pleine lune, il fait nuit noire dans la combe recouverte de forêts. Heureusement, je possède une lampe frontale dernière génération. Je m'élance sans une petite appréhension, enfin pas si petite que ça!! je vous l'avoue, je me dirige vers ce sentier de pays, je suis accompagné par une multitude de bruitages, inconnus en pleine journée, c'est à la fois lugubre et enchanté. Je file sans demander quoi que ce soit à cette faune bruyante en complète liberté, sous la frondaison , la lune ne perce pas encore de sa lumière, il fait très sombre. Je distingue à peine la direction , les marques jaunes repeintes avec frénésie par le club , sont inexistantes dans ce noir absolu,la prochain e fois JM faudrait peur ètre voir à les faire fluo!!!. Enfin ! je vais sortir de cette ramure , je vais retrouver la pierre, les cailloux, la montagne quoi!!! Autre chose me surveille, c'est une planète morte qui ,désormais m'accueille de sa luminosité blafarde. Elle semble me dire: qui est tu ? pour déranger cette nature!! la nuit n'appartient pas aux mortels? Elle va me garantir le minimum de lumière, jusqu'au bout de ma longue randonnée. De toute façon !! il fallait que je parte de nuit, pour découvrir la beauté visuelle. Je chute légèrement, mon pied droit n'a pas vu le méchant cailloux incrusté et débordant ce sol raviné . La lune semble un instant décontenancée, et semble après coup ,se gausser de moi, la mer de la Tranquillité déborde de cette hilarité planétaire. Je me relève, rien de cassé , juste une éraflure mineure. Je regarde ce satellite inerte , tu ne perds rien pour attendre, la prochaine fois je prendrais mes jumelles, et la !! on verras bien qui rira le dernier. Imperturbable, elle ne bronche pas, bon!! je file , l'heure est tardive , le soleil n'attends pas lui!!!J'arrive à ce col, perché à quelques milles six cent mètres ,il est affublé d'un énorme cromlech ,ce dernier compteur de visiteurs, se trouve la,enfoncé dans le calcaire  depuis des lustres,guidant ,orientant  les randonneurs égarés. Reste six cent mètres à gravir, l'aube n'est pas loin!! j'accélère de mon pas décisif, les premiers virages sont négociés à une allure prodigieuse, il fait frais, presque bon, cette nuit là. Le miracle lunaire derrière moi, semble me pousser sur cette pente caillouteuse, mes bâtons malgré les bouts métalliques glissent , je m'accroche à la rare végétation, la pente devient par endroit , abrupte , je négocie âprement la difficulté, ce n'est pas le moment de tergiverser!! l'astre solaire n'attends pas lui!! il est déjà six heures, cela devient lumineux, un jeu de lumières de couleur multiples semble partager cet horizon lointain, surtout ne pas rater ce moment miraculeux ,faire le nécessaire, pas le temps de boire, d'ingurgiter le petit croissant chimique acheté la veille . Il me faut avancer, gravir encore et encore!!! toujours plus haut!! Ce n'est pas possible!!! je ne vais pas y arriver à temps!! quelques hectomètres plus loin ,dans le lointain, je distingue ce fameux cairn . A portée de voix , pas à portée de mes galoches!!Encore un effort, déjà 1100 ml d'avalés c'est difficile en plein nuit. Ma frontale commence à donner des signes de faiblesse, ce n'est pas le moment, chaque cailloux doit être inspecté, scruté avant d'être avalé. Plus que cent mètre de dénivelé, je me mets à courir, cela semble stupide!! mais je ne peux rater ce moment magique qui m'attend. Cent mètres c'est, en temps normal quinze minutes pas plus!! je vais les faire en moins de dix!! un exploit pour moi,le vieux débile qui s'acharne à grimper . C'est bon ! j'y suis , je me détourne, la lune semble applaudir!! L'horizon se met à rougir , la petite  courbure de la terre semble se revêtir d'une robe , d'un arc de couleurs multiples. Le pied en magnésium rétractable , et mon APN sont prêts, mon matériel est léger, heureusement !!Ma fatigue va disparaitre comme par magie enchantement,, je suis  réellement surexcité, tellement enthousiasme , le spectacle totalement gratuit  va pouvoir commencer, je cherche l'endroit de l'apparition miraculeuse , c'est la!! , derrière ce pic du Burat. Les collines alentours se réveillent de leurs couleurs changeantes ,c'est magique , la lune va disparaitre, remplacée par notre astre merveilleux qu'est notre soleil. Le point apparait, petit, ensuite il grossira ,l'horizon s'embrase , c'est prodigieux, c'est beau tout simplement .Une masse de lumière surgit , va  commencer  par m' envahir de sa chaleur douce. Avec le zoom il se trouve être colossal, infiniment grand , gigantesque!!!! Mes yeux clignotent de fureur , vite!! mes lunettes de protection, cela devient indispensable , la cécité  est un risque , il grossit encore ,commence à s'élever, doucement, remplit complètement l'horizon, je suis scotché devant ce spectacle prestigieux . Je déclenche l'interrupteur de mon appareil, à toute vitesse cherche tous les réglages possibles . La lune complètement écrasée par toute cette lumière va disparaitre de ce ciel, certainement vexée , mais , encore présente , elle va laisser sa place pour notre astre principal , bien fait pour elle!!!! C'est féérique, pas de brumes, pas de pollution , rien, pour cacher cette sublimité, déjà cinq minutes ont passées l'astre est enfin ROI !! j'ai cette impression d'être véritablement prisonnier de ce module flamboyant , il va m'envahir , littéralement me posséder, je ne peux évidemment pas me défendre , qu'à accepter ce destin journalier . Dorénavant , il tient les manettes de cette future belle journée. Les collines environnantes commencent à se vêtir de couleurs douces , je commence à distinguer le troupeau de cervidés croisé cette nuit. Je suis sur une planète pure, angélique, immaculée , mais je rêve tout éveillé ?  dans très peu de temps je vais retrouver les vissicitudes de mes contemporains , moi le premier, je piétinerais ces sentes ravagées.. ,par mégarde ,bien sur! rassurez vous!! je marcherais sur ces petits insectes . Le déploiement spectaculaire de lumière s'apaise , il devient stable presque jaune à ma vue, la clarté est devenue la règle sur cette montagne. Les randonneurs ,vacanciers, vont pouvoir prendre possession de cette terre sauvage, mais vont laisser leurs empreintes partout . Je commence à remballer, je vais quitter ces lieux magistralement adaptés à cette flamboyance .J'ai un RDV avec ma troupe d'amis  marcheurs en bas de cette Colline, ils ont prévus de se faire un pic , je vais me joindre à eux. La fatigue, comme par miracle à disparue, je suis un homme neuf!! l'astre solaire m'a requinqué , m'a transformé !! Je suis presque un autre homme!! Les images défilent dans ma tête... et quelles images!!!Ils m'en faut d'autres , de nouvelles, toujours et toujours, jusqu'à à la fin de mes possibilités d'arpenteur. Je donne RDV à cet astre, un prochain soir, pour son évanouissement derrière notre Ouest . Les lumières seront t'elles différentes? Je suis de nouveau prêt .à remonter cette montagne RIEN QUE POUR VOIR!!!!!!!!!!!..........Jean Decier..........